Error 500 (Internal Server Error)

Il aura fallu que j’atteigne un âge avancé 
pour qu’on m’informe que mon logiciel interne 
ne fonctionne pas en mode standard !


J’en étais pourtant arrivé à un point de ma vie où mon système d'exploitation m’apportait une relative satisfaction. Évidemment, au fil du temps, quelques ajustements avaient été nécessaires, mais bon an, mal an, il fonctionnait plutôt pas trop mal dans l’ensemble.
Il y avait bien quelques bugs récurrents, mais comme ils n’affectaient pas le quotidien outre mesure, je m’en accommodais. A force de déployer tout un arsenal de stratégies d'évitement et de compensation, ils ont fini par faire partie de la marche « normale » des choses en quelque sorte, comme une douleur devenue familière au point qu'on s'habitue à sa présence.
Mais, insidieusement, les années s'accumulant, ces bugs ont gagné en fréquence et en intensité, chaque fois plus lourds à gérer au quotidien. De plus en plus fastidieuses, les mises à jour successives ne réglaient plus le(s) problème(s) et la machine était toujours plus longue à redémarrer...

Une révision en profondeur a fini par s'imposer. Au bout de plusieurs mois de recherches et de tests, des spécialistes m’ont alors expliqué que ces anomalies prenaient tout leur sens dès lors que l’on considérait une donnée insoupçonnée de moi jusque-là : la présence d'une ligne de code, tapie dans quelque recoin de mon système, qui perturbe les connections :
<DSM-5>&<F84.5>=>TSA*

Alors que j’ai vécu plus de la moitié de mon existence terrestre (si je me fie à l’espérance de vie d’un homme en France qui est de 79,4 ans en 2016) en me croyant un autre, on vient (enfin !) de me confier le code source conforme à ma programmation.
Inutile de préciser qu’après toutes ces décennies passées dans l’ignorance de mon autisme, intégrer cette donnée, me débarrasser de tous les préjugés et idées reçues que j'ai pu accumuler sur l'autisme, apprendre qui je suis vraiment, assumer ma vraie nature d'Asperger, avec tous les bouleversements que cela suppose, et travailler à une meilleure intégration sociale, ne se fera pas en un jour.

Ce chemin vers l’acceptation, il pourrait commencer ici. L’univers du livre étant mon intérêt spécifique le plus envahissant, je pourrais y donner libre-cours sans retenue dans ce blog de lecture(s).
Il pourrait m'aider dans mon travail personnel de décryptage des émotions, et même être un support pour perfectionner mes habilités sociales. Car en dépit de mon inaptitude relationnelle, les échanges et discussions autour des livres me manquent cruellement depuis que j’ai fermé mon précédent blog.

Évidemment, je me pose toujours la question de la pertinence de rendre public cet énième blog de lectures, qui plus est éminemment personnel puisqu'il n'avait jusque-là que vocation à garder trace de mes lectures.
Mes sélections de citations d’auteurs, d’extraits de romans, mes choix de lecture peu raccords avec l’actualité, mes avis sibyllins présentent-ils un intérêt pour d’autres que moi ?

Franchement, je n’en suis pas certain... Mais qui sait, peut-être quelques curieux via un moteur de recherche s’aventureront-ils par ici et en repartiront avec des envies de lecture(s).

* F84.5 : classification internationale au manuel 
de l’Association Américaine de Psychiatrie (DSM-5) du Syndrome Asperger
ou pour faire simple : Troubles du Spectre de l'Autisme



Commentaires